Les préparations physiques essentielles avant de faire du ski

Le ski est sûrement le sport le plus pratiqué pendant l’hiver. Notez que vous devez avoir de bonnes conditions physiques vu que le froid peut causer de nombreux dégâts. Vous pouvez alors prioriser les préparations suivantes.

Renforcer le bas du corps et du sangle abdominale

Vous serez à l’abri des blessures si vous travaillez bien le bas de votre corps ainsi que votre sangle abdominale. Vous pouvez par exemple prioriser le squat ou le squat jump pour avoir un bas de corps solide. Il y a aussi la vente marchée qui permet de travailler l’équilibre. Pour la sangle abdominale, vous pouvez en premier opter pour le gainage des coudes. Vous pouvez aussi insister sur le crunch sur GymBall et le gainage latéral.

Faire un travail cardiovasculaire

Il n’y a pas que les muscles que vous devez travailler avant de faire du ski. Vous devez aussi prendre soin de votre cœur pour éviter de vous évanouir en pleine descente. Il est alors conseillé de travailler votre endurance. Vous pouvez par exemple faire de la course à pied ou du vélo 2 fois par semaine. La première séance peut se faire pendant une heure avec une intensité moyenne. Quant à la seconde séance, elle peut durer entre 20 et 30 minutes tout en montant l’intensité.

Ne pas négliger les étirements et les assouplissements

Les étirements de la partie basse du corps sont importants pour éviter de descendre les pentes avec un corps raide. Il suffit de placer l’un de vos pieds sur une chaise et l’autre au sol. Vous n’aurez plus qu’à vous pencher légèrement à l’avant tout en gardant votre dos parfaitement droit. Vous pouvez changer de jambe toutes les 10 secondes. Le second exercice consiste à rester debout tout en ramenant doucement votre talon vers votre fesse. Chaque pose se fait pendant 10 secondes.

L’équilibre et la proprioception

Vous devez avoir de l’équilibre et de la proprioception quand vous ferez du ski. Cela vous évitera de tomber en pleine descente. De simples exercices suffisent pour travailler vos muscles stabilisateurs ainsi que vos genoux et vos chevilles. Vous avez la possibilité de faire les exercices les yeux fermés s’ils sont trop faciles pour vous. Vous remarquerez facilement la différence de travail avec les yeux ouverts et fermés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post